observatoire

3 questions à Philippe BAUCHET, Directeur de la Transition Ecologique et Energétique au sein de la Région Occitanie

Jeudi, Décembre 23, 2021

 

Quels sont les objectifs en terme de transition énergétique de la Région Occitanie ?

 

La Région Occitanie a élaboré une stratégie REPOS (Région Energie Positive) c’est-à-dire que notre ambition politique est de devenir la 1ère région d’Europe à énergie positive. Concrètement, notre objectif est que 100% des consommations du territoire soient couvertes par des productions locales d’énergies renouvelables en 2050.

 

Pour y arriver, notre trajectoire prévoit tout d’abord une division par deux des consommations énergétiques par rapport à 2015 (notamment dans les transports et les bâtiments, qui représentent deux gros postes de consommation). 

 

En parallèle, nous visons à multiplier par 3 la production des ENR sur notre territoire à 2050 en ayant recours à toutes les formes d’énergie renouvelables : l’éolien, le photovoltaïque, le solaire thermique, la biomasse et le gaz renouvelable, la géothermie, …

 

Au total, c’est plus d’une centaine d’experts au sein des filières industrielles et institutionnelles avec qui nous avons élaboré cette trajectoire. L’Observatoire Régional de l’Energie (OREO) nous permet de suivre l’évolution de cette trajectoire.

 

L’Occitanie est une région pilote dans ce secteur et le salon EnerGaïa est d’ailleurs devenu le rendez-vous incontournable de la filière des énergies renouvelables.

 

Concernant les gaz renouvelables, que mettez-vous en œuvre pour atteindre ces ambitions ?

 

Nous avons mis en place un schéma régional biomasse. L’objectif initial de production du biométhane était d’atteindre 4 TWh en 2050. Nous avons actualisé cet objectif à la hausse, à 9.5 TWh, dans une deuxième version du fait de la confirmation de gisements potentiels avérés plus importants. Notre volonté est de privilégier le développement d’unités de méthanisation de taille moyenne avec une acceptabilité locale la plus forte possible.

 

Nous avons également créé, en lien avec l’Ademe, un centre régional « gaz vert »  animé par l'Agence régionale Energie Climat (AREC Occitanie). Ce centre permet de réunir et animer un réseau régional des acteurs du biogaz pour échanger, partager des expertises, accompagner les développements, etc …

 

Quant à l’hydrogène, la Région Occitanie a lancé en 2020, un plan spécifiquement dédié au développement de l’hydrogène vert avec un plan d’investissement de 150 millions d’euros sur 10 ans.

 

Nous avons dans ce domaine remporté un appel à projets européen avec le projet « Corridor H2 » qui vise à remplacer l’usage de carburants fossiles par l’hydrogène vert pour les camions, groupes frigorifiques et autocars. Avec le soutien de la Banque Européenne d’Investissement (40M€) et la Commission Européenne (14,5M€), la Région Occitanie est la première à déployer ce projet sur son territoire !

 

Et pour terminer avec le cœur de métier de Coénove, pourriez-vous nous présenter vos actions en matière de rénovation des bâtiments ?

 

La rénovation des bâtiments (résidentiel et tertiaire) représente un enjeu significatif concernant la décarbonation des énergies car le secteur pèse au total plus de 40 %  des consommations de la Région.

 

Nous avons mis en place en 2021 un service public de la rénovation des logements « Renov'Occitanie ».

 

Grâce à l’Agence Régional de l’Energie et du Climat, délégataire du service public et à un réseau de 31 guichets uniques portés par les collectivités et pas moins d’une centaine de conseillers indépendants des solutions techniques, Rénov’Occitanie accompagne les ménages avec un soutien financier, technique et administratif pour la réalisation de leurs projets depuis le coneil de premier niveau  jusqu’à l’assistance à la réception des travaux si besoin.

 

Toutes les solutions techniques et énergétiques sont étudiées et nous travaillons en étroite relation avec les professionnels du réseau FAIRE.