Un mix énergétique pluriel et complémentaire

Notre pays a la chance de disposer d'un mix énergétique pluriel et diversifié, permettant de répondre aux demandes des Français, tant particuliers que professionnels, à tout heure et en tout lieu.

Bouquet énergétique primaire réel en 2017 (source Datalab 2018)

Toutefois, devant la multiplication des pics de pollution, des pics de consommation, du développement des énergies renouvelables,  des modifications d'usages, le paysage énergétique français évolue et se restructure.

Face à ces changements, deux lignes directrices doivent guider l’évolution du mix énergétique :

  • Assurer à tout moment la nécessaire sécurité d’approvisionnement du pays
  • Aller progressivement vers sa décarbonation.

Si la montée en puissance des énergies renouvelables et l’importance du parc nucléaire contribuent à la décarbonation de notre mix, l’intermittence des premières et la rigidité et le manque de flexibilité du second ne permettent pas de faire face aux importants et soudains appels de puissance, notamment en période hivernale.

 

De plus, et malgré les baisses de consommation attendues du fait de la généralisation de la rénovation énergétique des bâtiments, notre mix énergétique restera durablement thermosensible.

 

Le gaz, aujourd’hui énergie fossile la moins carbonée et de plus en plus renouvelable, énergie souple, puissante, stockable, est indispensable et le restera dans le mix énergétique demain. 

 

La nécessaire décarbonation de notre mix passe avant tout par la décarbonation du gaz. D'ici 2050, le gaz renouvelable représentera la majorité du gaz consommé en France : il est indispensable que les mesures prises pendant le quinquennat s'inscrivent dans cette trajectoire et mettent cette filière en devenir sur de bons rails. 

 

► Afin que l'offre et la demande en énergie s'équilibre à tout moment, le mix énergétique de demain doit donc être pluriel, diversifié et reposer sur la complémentarité des énergies renouvelables, du nucléaire et du gaz.

 

Pour Coénove, il est impératif de tirer le meilleur parti de chacune des énergies afin de faire face aux différentes demandes et multiples usages.

 

NOS RECOMMANDATIONS : PRESERVER UN MIX ÉNERGÉTIQUE PLURIEL & DIVERSIFIE

S’assurer, dans les projections de futurs mix énergétique, de la pleine adéquation entre l’offre et la demande en gardant à l’esprit le nécessaire besoin de puissance en période hivernale.
 

► Dans le cadre des objectifs que la France s’est fixée, veiller à prendre des décisions législatives et réglementaires n’excluant à court terme aucune forme d’énergie performante, a fortiori celles qui ont vocation à devenir renouvelables comme le gaz.
 

► Favoriser la production locale d’énergie et son utilisation au plus près des ressources et des besoins, dans une logique d’économie circulaire,  en revoyant notamment les politiques tarifaires et l’accès au réseau.