Actualités

Stratégie SNBC 2050 : Coénove déroule son scénario

30 / 03 / 2017

Le Gaz Renouvelable au coeur de la réussite de la Stratégie Nationale Bas Carbone dans le secteur résidentiel

 

Réduire de 87% les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur résidentiel à l’horizon 2050, tel est l’objectif très ambitieux affiché par la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC).

Et si le gaz, catalogué aujourd’hui énergie fossile bien qu’étant la moins carbonée d’entre elles et devenant progressivement renouvelable, était finalement l’une des réponses adaptées à cet enjeu ?

 

Pour répondre à cette question, Coénove, association regroupant des acteurs majeurs de la filière gaz dans le bâtiment, a mené pendant plusieurs mois une étude et confronté ses réflexions aux scénarios prospectifs 2050, comme le scénario Négawatt.

Dans la perspective 2050, différentes hypothèses ont été prises sur l’évolution du parc résidentiel (construction de logements neufs, démolition, rénovation des logements) ainsi que sur l’utilisation des différentes sources d’énergie.

 

Les résultats de cette étude montrent que la contribution du gaz est essentielle à l’atteinte des objectifs de la SNBC dans le bâtiment dès lors que les conditions suivantes sont réunies :

-        Un parc entièrement BBC rénové (80 kWh/m2.an) en 2050

-        Une part de gaz renouvelable dans le réseau de distribution d’approximativement 40%

 

Bernard Aulagne, Président de Coénove, souligne « Gaz Naturel et Gaz renouvelables font partie de l’équation qui permet d’atteindre les objectifs SNBC pour le parc Résidentiel en 2050. Les principaux éléments de la réussite sont au nombre de trois : réglementation thermique exigeante pour le parc existant, stratégie nationale volontariste en matière de Gaz Renouvelable et maintien d’un mix énergétique pluriel et diversifié allant vers une décarbonisation. » 

 

En outre, le scénario proposé par Coénove favorise :

-          la réduction de la thermo-sensibilité du parc résidentiel français qui permet de soulager le système électrique français,

-          la contribution à la sécurité d’approvisionnement long terme des besoins énergétiques du pays,

-          la réduction les émissions indirectes de GES liées aux moyens de production électrique ou aux importations d’électricité carbonée venant d’autres pays. 

 

Et Bernard Aulagne de conclure ‘Par cette étude, Coénove a identifié les conditions permettant d’atteindre pleinement les objectifs de la SNBC. Il faut maintenant un vrai engagement de l’Etat se traduisant par des mesures concrètes, tant sur la massification de la rénovation énergétique que sur le lancement d’une stratégie nationale gaz renouvelable.’

 

L’appel est lancé !

 

Télécharger la présentation powerpoint ci-dessous ainsi que le compte-rendu du déjeuner