observatoire

REGARDS CROISES : Patrick Criqui/Bernard Aulagne

Mercredi, Avril 19, 2017
Patrick Criqui Coenove

 

Directeur de recherche au CNRS et ambassadeur historique de la transition énergétique, Patrick Criqui a débattu fin mars à Lyon avec Bernard Aulagne, Président de Coenove et les élus de la Métropole lyonnaise, du département et de la Région ainsi qu’avec les services de l’Etat, de la place des territoires dans l’atteinte des objectifs ambitieux fixés par la Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV).

 

Cette opération organisée par Coenove a permis de revenir sur les 4 scénarios de la transition énergétique issus du grand débat national :

 

D’un côté, un scénario « sobriété » qui s’appuie sur une forte réduction de la demande et un mix énergétique faisant pour l’essentiel appel aux énergies renouvelables, à l’autre extrémité, un scénario prônant la « décarbonation » avec un renforcement du modèle nucléaire actuel sans pression supplémentaire sur l’efficacité énergétique.

Et entre les deux, deux scénarios intermédiaires : « diversité » qui comporte une réduction limitée des consommations et où le nucléaire conserve une part importante et « efficacité » qui vise une forte réduction de la demande et l’utilisation généralisée des technologies les plus performantes avec une part de renouvelables croissante représentant 3/4 de la production électrique en 2050. Ce dernier scénario est d’ailleurs le scénario de référence de Coénove.

 

Patrick Criqui a également partagé quelques initiatives territoriales intéressante dont Energy Cities, association d’autorités locales en transition énergétique qui vise à promouvoir des initiatives par des échanges d’expériences et des transferts de savoir-faire.

 

De leur côté, les élus lyonnais ont présenté des opérations locales allant dans le sens de la réduction de l’empreinte carbone de la France. L’opération « Mur|Mur » à Grenoble qui apporte un soutien de la Métropole à la rénovation énergétique a notamment été mise en avant.

 

Bernard Aulagne a notamment rappelé les propositions de l’Association pour le prochain quinquennat, autour notamment du maintien d’un mix énergétique diversifié, de la mise en œuvre d’une véritable stratégie de développement du gaz renouvelable, de la priorité indispensable accordée à la rénovation énergétique des bâtiments et, bien sûr, de l’appui aux territoires pour la mise en œuvre de cette transition : « La transition énergétique ne peut pas réussir sans les territoires. Il faut donc valoriser leur exemplarité et pousser les initiatives locales. Par leurs compétences d’abord, dans l’élaboration des différentes planifications, par leur influence ensuite, en se situant au plus près des citoyens mais aussi par leur exemplarité, les territoires ont un rôle majeur à jouer. »

 

Retrouvez le compte-rendu des échanges ci-dessous