Actualités

Emploi dans la filière gaz : du tournevis à la tablette !

28 / 06 / 2017
Grt GAz

 

La filière gaz emploie 165 000 personnes en France. Dans ce secteur stratégique, deux métiers sont plus particulièrement en phase de fort développement : la maintenance des installations de chauffage et la production de gaz renouvelable. Plusieurs milliers de collaborateurs autonomes, compétents sur le plan technique, ouverts à la numérisation et capables de se projeter dans un avenir toujours plus respectueux de l’environnement devront ainsi être recrutés dans les prochaines années. Un vrai challenge pour la filière comme pour ceux qui veulent vivre à fond la nouvelle aventure énergétique.

 

Qu’on se le dise, le gaz recrute. En prenant le seul exemple de la maintenance des installations de chauffage, ce ne sont pas moins de 4000 collaborateurs qui devraient rejoindre plus de 300 entreprises de maintenance dans les 10 ans comme relaté dans le très récent communiqué du SYNASAV*. Mais attention, il ne s’agit plus d’aller chercher, comme autrefois, des mécanos de la générale mais bien des digital natives comme on dit aujourd’hui.

 

Ce qui a changé ? Internet et les technologies évidemment ! Aujourd’hui, de plus en plus de clients disposent d’appareils connectés dont ils apprécient les avantages, aussi bien en termes de confort que de gestion de leur budget énergie. Parallèlement, les métiers du gaz évoluent. Moins de fossile, plus de renouvelable, au plus près du terrain, là où il existe des potentiels de production à valeur ajoutée.

 

Résultat : les techniciens de maintenance devront avoir un nouveau profil pour mettre l’électrotechnique au cœur du métier. Certes, ils continueront de s’assurer des questions de sécurité mais ils devront aussi veiller au bon fonctionnement des technologies embarquées afin de limiter la consommation et respecter les exigences environnementales.

 

Dans le secteur du gaz renouvelable, le challenge sera tout aussi passionnant : notre industrie en est encore à l’entame d’un processus technologique qui va considérablement modifier la donne énergétique. Ceux qui seront les premiers à s’engager sur cette voie se dessinent un avenir à la fois porteur et passionnant, qu’ils soient entrepreneurs ou techniciens.

 

De fait, aujourd’hui, les métiers du gaz ont tout pour séduire : ils assurent un emploi stable dans un secteur qui est porteur d’avenir. Ils s’inscrivent dans un cadre d’intérêt public, la maîtrise de l’énergie. Ils touchent à ce que les Français ont de plus cher après leur famille, à savoir leur logement. Et surtout, ils permettront à beaucoup de jeunes de rester au pays, là où ils ont grandi ou là où ils ont envie de vivre et pourquoi pas, d’entreprendre dans les nouvelles énergies.

 

Une belle perspective non? Et pour longtemps…

 

*  Syndicat National de la Maintenance et des Services en Efficacité Énergétique

* * On estime à 12 millions le nombre de foyers équipés de chaudières gaz. 3 millions ne feraient pas l’objet d’un entretien régulier.