Actualités

Billet du Président : Good COP ? Bad COP ?

30 / 11 / 2015
prix gaz, chaudiere gaz, chaudiere, bouteille gaz, gaz de france, chaudiere, energie, filiere gaz

On ne peut que souhaiter que la 21ème Conférence des Parties qui s’ouvre à Paris soit le grand évènement attendu. Malgré les évènements dramatiques qui ont frappé notre pays , il est important que la COP21 constitue non seulement une avancée diplomatique dans la géopolitique du climat et dans le financement de la transition énergétique au niveau mondial, mais aussi un événement populaire et pédagogique majeur.

 

Dans ce cadre, en ce qui nous concerne, nous formulons trois souhaits très concrets sur les discussions qui vont s’engager et ce qui pourra en ressortir. Même si les 2 degrés ne sont pas atteints (on parle plutôt de 3 degrés pour l’instant), la COP21 aura permis de progresser vers la transition énergétique notamment si :

  • Elle fait la différence entes les énergies fossiles : le gaz, notamment, est une énergie à privilégier pour assurer une transition réussie. Les engagements de réduction des émissions de la Chine, salués par tous, se fondent notamment sur un recours plus important au gaz en substitution du charbon dans la production électrique (le gaz naturel pourrait satisfaire 10% de la consommation chinoise d’énergie primaire d’ici à 2020, contre 4,2% en 2012).

 

  • Elle raisonne en énergie primaire et non en énergie finale : ce n’est pas qu’un débat d’experts. Si l’on veut comparer les énergies entre elles et choisir les moins émettrices, il faut raisonner sur l’ensemble du cycle de production et prendre en compte tous les prélèvements qui sont réalisés sur la planète. L’énergie, ce n’est pas seulement celle affichée par le compteur, c’est tout ce qu’il a fallu consommer avant pour la produire.

 

  • Elle reconnaît la complémentarité des énergies : Pour accompagner le développement des énergies renouvelables pour la production d’électricité et surmonter leur caractère intermittent, il est crucial de disposer d’une énergie immédiatement disponible, stockable et abondante pour assurer l’équilibre offre/demande à chaque instant. Le gaz permet  de répondre à la variabilité des énergies renouvelables et constituent le partenaire indispensable de leur développement et de leur intégration dans la production d’électricité (dès lors qu’on utilise réseau gaz existant pour le stockage des ENR). Et il devient lui-même une énergie renouvelable grâce à la filière biogaz et au Power to gas.