Les pointes saisonnières sont inéluctables, mais …

Le nombre important de chauffages électriques directs dans le parc installé en France rend la consommation d'électricité française très sensible au climat. On parle alors de thermo-sensibilité du réseau électrique. La moitié de la sensibilité de l’Europe au climat est causée par la thermo-sensibilité de la France. En hiver, les pics de consommation engendrent notamment des risques de blackout dus à la surcharge d’alimentation et une augmentation du prix de l’électricité.

Afin de limiter la thermo-sensibilité du réseau électrique, il faut réduire les besoins de chauffage : isoler les logements chauffés à l’électricité, limiter la croissance du parc électrique, soutenir le développement de technologies produisant de l’électricité autoconsommée ou réinjectée dans le réseau comme la micro-cogénération, développer les chaudières hybrides préférant le gaz en hiver et la PAC en mi-saison.