Comment accélérer la rénovation énergétique des logements ?

Le marché de la rénovation énergétique est atone car la plupart des ménages français ne sont pas en situation de faire face aux investissements lourds qu’elle représente aujourd’hui et ne savent pas par quelle typologie de travaux de rénovation commencer. Selon l’ADEME, en 2013 le budget moyen par ménage alloué aux travaux est estimé à 4 359 €, bien loin des estimations du coût d’une rénovation globale Dans ces conditions, les Français doivent se concentrer sur la solution offrant le meilleur rapport coût/efficacité. Pour l’année 2016, un Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) de 30% oriente les travaux vers les chaudières à hautes performances énergétiques (>90% de rendement).

Ainsi, le remplacement des chaudières vétustes par des chaudières performantes gaz, comme les chaudières à condensation permet de réaliser des économies d’énergie qui peuvent atteindre 30 %.

 

C’est une technologie maîtrisée, largement développée chez nos voisins. Or, aujourd’hui en France, elle représente à peine 20 % du parc de chaudières gaz installées. Des économies substantielles sont à portée de main.